Communique de presse du 26 avril 2021

Retrouver le communiqué de presse du groupe Rassemblement de la Droite, du Centre et de la Société civile du 26 avril 2021

Les élus de la Droite, du Centre et de la Société civile dénoncent la censure du débat démocratique dans l’Assemblée métropolitaine

Les réunions de la Métropole de Lyon s’enchainent et malheureusement se ressemblent. Un glissement dangereux pour le débat démocratique s’opère. Les rapports qui fixent les orientation politiques et décident d’inscriptions budgétaires importantes sont inscrits lors de la commission permanente qui se réunit à huis-clos pour éviter le débat public du Conseil de la Métropole.

Notre groupe a souhaité réagir et sollicité d’ouvrir au débat public 3 rapports sur les 118 inscrits. A chaque fois l’exécutif refuse pour des raisons fallacieuses.

On retrouve souvent le problème des délais pour adopter les rapports. Seulement si les délibérations ne peuvent pas attendre, c’est qu’elles arrivent trop tard au vote des élus. Évidemment que si vous êtes incapable de traiter les dossiers en temps et en heure, la Métropole est en retard. Nous conseillons au Président et aux vice-présidents de la Métropole de travailler un peu plus et un peu plus vite et ainsi redonner cette capacité d’inscrire les rapports en Conseil de la Métropole.

De plus l’exécutif a fait le choix de réduire le nombre de séances du Conseil de la Métropole, il créé donc volontairement la pénurie de séance publique pour ensuite s’en servir comme excuse !

“La majorité écologiste/extrême gauche méprise le débat démocratique. Selon leur vision, les positions qui s’opposent, ou simplement diffèrent de leur vision souvent doctrinaire ne devraient pas exister. comme les plus conservateurs ils sont certains d’avoir la vérité révélée et donc qu’il faut no pas combattre mais éliminer leur opposition” Philippe COCHET, Maire de Caluire-et-Cuire, Président du groupe de la Droite, du Centre et de la Société civile.

Notre groupe se veut dans un échange constructif. il ne s’agit pas de faire de l’obstruction, ni même de retarder l’application des politiques publiques. Nos demandes ont pour objectif de rendre la parole publique sur des dossiers qui, selon nous, le méritent afin d’avoir un échange sur nos positions respectives et ainsi informer les citoyens des débats qui animent notre institution et faire revivre le débat démocratique.

Face à cette régression démocratique, les membres de notre groupe ont un devoir de résistance à l’oppression. Ils poursuivent donc l’information sur les rapports pour lesquels l’exécutif de la Métropole refuse le débat démocratique et agir pour protéger l’intérêt général des habitant du Grand Lyon.

Groupe Rassemblement de la Droite, du Centre et de la Société civile

1 Comment

  1. L’attitude de cette pseudo majorité inadmissible. L’absence de dialogue existe également au niveau de la ville de Lyon vis à vis du milieu associatif. Ainsi je suis sans aucune réponse à des demandes de RV tant au niveau de l’hôtel de ville que de la Mairie du 8ème arrondissement. Il est vrai qu’il s’agit de l’association de Soutien à l’Armée Française !! Je note que le président du CIL de Monplaisir a attendu plusieurs mois avant d’avoir des rendez vous avec les adjoints de la Mairie du 8ème.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.